Nombre total de pages vues

mercredi 8 novembre 2017

La lectrice.




Les lignes déroulent sous ses yeux. Elle est allongée de tout son long dans son divan moelleux. Elle est uniquement vêtue d'un haut moulant ses jolies formes et d'une petite culotte. De temps en temps, elle aspire sa cigarette qui fume dans le cendrier près d’elle. Le rouge accentué de ses lèvres colle au bout filtre. Elle repose le cylindre de tabac emprunt de cette couleur vive de ses lèvres, dans le petit créneau, prévu pour ça.


Le feu de la cheminée crépite. La chaleur est bonne, presque aphrodisiaque. Est-ce l’ensemble des sensations qui la met dans un état second ? Ou est-ce le verre de vin sur lequel les rebords ont aussi les traces de son baiser ? Ou encore, est-ce, plutôt ce livre, qu’elle feuillette calmement, de ses doigts humidifiés, et qui lui fait fermer les yeux, de temps en temps, en prenant une respiration longue et profonde ?

Le livre tombe sur le plancher.Elle se trouve une position plus adaptée à son désir qui est monté tout doucement. Sa main disparaît entre ses cuisses. Ses doigts glissent sous le tissu. On voit juste la déformation de la dentelle, engendrée par son geste appliqué et ciblé. Des mouvements circulaires des fois, plus prononcés. On imagine ses doigts pénétrants. On imagine ses phalanges imbibées de sa cyprine qui remontent sur son petit bouton gonflé de désir. On ne voit pas, on imagine. Des gémissements s’échappent des profondeurs de sa gorge. Puis, soudain, un spasme plus long et plus bruyant. Sa main s’immobilise sous le tissu, ses reins se creusent, sa poitrine se gonflent sous son tee-shirt, le dessin de ses tétons s’accentuent sous le coton, sa tête se renverse en arrière, laissant pendre ses cheveux sur le dossier du canapé.

Bon dieu, qu’elle est belle quand elle se fait jouir ! 

Mais, qu'est-ce qu'elle pouvait bien lire ?


                      

6 commentaires:

  1. Sûrement pas Le Discours de la Méthode!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi,hi,hi....
      Sûrement un peu trop compliqué.
      Non, sa réaction de cette jeune dame,
      est tout simplement naturelle,
      innée, qui coule de source, si j'ose dire,
      sans se poser de questions.
      Mais, tellement beau.
      J'aime voir une main agir sous un tissu,
      c'est tellement suggestif, érotique.

      Supprimer
    2. Et je rajoute, elle lit peut-être du Ophélie.
      Qui sait ?

      Supprimer