Nombre total de pages vues

lundi 9 octobre 2017

Elles.



Elles sont assises en face de moi.
On dialogue.

Mais déjà, leur voix, pourtant si sensuelle, n’arrive plus à mes oreilles.
J’ai décroché.
Pourtant, elles sont toujours là et bien là.
Elles sont même les deux actrices principales de mon film.
Mon esprit est parti en voyage.
Je m’évade.
Je passe d’une à l’autre.
Mes yeux passent d’une paire de lèvres à l’autre.
L’une plus rouge, l’autre plus rose.
L’une plus charnue, l’autre plus mince.
Je ne perçois plus les sons.
Mais, j’aperçois, aussi, suivant leurs paroles,
Leur langue, leur salive.
Je les sais ensemble.
J’imagine les baisers, les succions,
Qu’elles ont pu se faire l’une à l’autre.
Je vois leurs lèvres se rencontrer,
Leur langue danser, se mêler, s’enrouler.
Leur yeux se fermer.
Je sens des picotements au bas de mon ventre.
Leurs longs cils noirs cachent leurs yeux clairs et pétillants,
Cachent leurs pensées coquines, leur bien-être, leur amour.
Mais, ces bouches, je les imagine aussi, sur un cou,
Dans le creux d’une épaule, sur un sein, un téton,
Sur le ventre de l’une, de l’autre.
Je passe d’une bouche à l’autre.
Mes pensées s’emballent.
Mon esprit continue de vagabonder.
Je bande.
Je vois ces deux bouches se délecter du sexe de l’une, du vagin de l’autre.
Ces deux langues que j’aperçois de temps à autres, ont savouré l’intimité
De l’une, de l’autre.
Elles ont même dû mélanger leur nectar, sans doute, différent.
Je continue mon film.
Et leurs mains si fines, si féminines…qu’ont-elles caressé ? Qu’ont-elles pénétré ?
Qu’ont-elles….

-Et Gil ? Tu es avec nous ?
On a l’impression que tu es ailleurs, que tu es déconnecté.
C’est agréable.

Je sors de mes rêves. Sans doute étourdi.

-Euh, non. J’étais avec vous et même bien avec vous (si elles savaient).
Je vous écoute.



1 commentaire:

  1. Je comprends ce genre de disparition progressive...
    J'aime bien aussi le très honnête "et même bien avec vous"!

    RépondreSupprimer