Nombre total de pages vues

vendredi 8 juin 2018

Animalerie.



Comme tous les matins, le chant du merle, me réveille. Mais cet oiseau de bon augure a le mérite de réveiller aussi le mien.


Près de moi, la chatte ronronne tout doucement, paisiblement. Je regarde ses formes. Le drapé qui la recouvre, les met en valeur.

Tel un serpent, ma main glisse dessous.

Je décide de frôler, puis de caresser sa peau douce et chaude. Les belles rondeurs de ses seins, de ses fesses attirent  mes doigts. Ils épousent aussi  le dessin, taille de guêpe,  de ses hanches.

La belle chatte ne ronronne plus, non, elle gémit.

Ses grands yeux de biche se sont ouverts. Un sourire se lit sur ses lèvres. Je lui réponds.

La suite ?...Ce sera comme deux tourtereaux.

Je ne suis pas taillé comme un étalon ou un âne, mais, on a baisé comme des lapins.

2 commentaires: