Nombre total de pages vues

samedi 2 décembre 2017

Précision.

Les photos qui figurent dans ce blog ne m'appartiennent pas. J'admire le travail des auteurs, car je les trouve toutes belles, puisqu'elles illustrent de belle façon ce site.
Je n'ai pu retrouver les auteurs. Par contre, s'il advenait que je dérange en les publiant, qu'ils me contactent (voir mon profil) et je les retirerais selon leur désir.
J'admire cet art.

dimanche 28 mai 2017

A toutes les femmes.

Une pensée, oui, pour vous.
Et pas seulement aujourd'hui,
parce que c'est la fête des mamans,
mais tous les jours,
pour les femmes qui ont eu la joie
de faire des enfants, 
mais aussi pour les femmes qui n'en n'ont pas,
pour "x" raisons. 


samedi 27 mai 2017

La lecture inspire.


Partage. (pouet-pouet)


Oasis féminin.


Invitation.


Il fait vraiment chaud...

...et, on adore ça !


Bon Week-End.

Et pourquoi pas, une petite douceur,
sur le bord d'une baignoire ?


mercredi 17 mai 2017

La femme et la mer.

De temps en temps, j'aimerais vous faire découvrir quelques artistes, comme j'ai les ai découverts au fil de recherches "internet". Par hasard, mais qui m'ont séduit. Partage.
Aujourd'hui : Domingo Alvarez Gomez.



dimanche 14 mai 2017

Promenade du dimanche.


A portée des yeux.



Un paquet.
Un nœud qui se défait.
Une parole
-Merci chéri.
Un baiser.
Un essayage.
Un refus d'un côté.
Un désir de l'autre.
-Non, nue dessous.
Une résistance.
-Mais….elle est transparente….
Une insistance.
-Accepte… si tu m’aimes.
-Je t’aime.
Des vêtements qui tombent.
Une robe courte d’été qui glisse.
Une peau nue recouverte.
Une balade.
Des gens rencontrés.
Un agacement.
Un arrêt.
Une terrasse.
Un croisé de jambes.
Une gêne.
Un garçon qui sert..
Un trouble.
En face, un amusement.
Une serveuse qui encaisse.
Du rouge aux joues.
Une bouche de métro.
Un wagon bondé.
Des passagers collants.
Embarras.
Sensations.
Malaise.
Chaud.
Excitation.
Moiteur.
Une clé qui tourne.
Deux corps qui s’effondrent sur un lit.
Ce soir, un amour fou entre deux amants.



Clins d'oeil.

Il y a différentes façons d'en faire.



Météo.

Après la pluie...



....vient le beau temps.



C'est une vérité.

samedi 13 mai 2017

On fait quoi après-midi ?

Après un essai, sur le transat de la terrasse, au soleil perdu entre les nuages,
les rafales de vents accompagnés d'averses de pluie sont revenues.



vendredi 12 mai 2017

Bon Week-End.


Complice somnolence.

Si j'étais....

Je me ferais suggestif.
Je me laisserais entrevoir.
Bien blotti contre mon compagnon,
Je te séduirais dans l'échancrure de ma maîtresse.
Paré de cette douce dentelle, noire, blanche ou autre,
Je te ferais perdre la tête.
Je ne me cacherais pas, non, j'attirerais ton regard,
Pour qu'il transmette à tes mains,
L'envie de me libérer de ce doux nid de dentelle 
L'envie de se poser sur ma douceur, ma rondeur, ma lourdeur.
Pour qu'il transmette à ta bouche d'être gourmande,
Et pour que toute sa délicatesse en dresse ma pointe.
Je ne demande qu'à être désiré, choyé, aimé.

Un sein.


jeudi 11 mai 2017

En voiture.



Acquise neuve, Elle reste une très belle occasion,
Tellement, pour elle, est grande ma passion.
Imaginez, cette belle carrosserie,
Ce n'est pas une plaisanterie.
Puis continuez par ses beaux pare-chocs.
Touchez, ce n'est pas du toc.
Elle peut se parer de cuir, quand elle en a envie.
Ses beaux yeux ronds, aussi, illuminent mes nuits.
Elle est entièrement clitorisée.
Mais ses envies peuvent atteindre des sommets
Le levier de vitesse c'est moi qui l'ai.
Et pour le recevoir, sa boite est bien huilée.
D'ailleurs, il n'y a qu'à entendre son moteur,
Il peut ronronner ou s'emballer, comme un cœur.
Quand je la soulève de mon cric,
Elle adore aussi cette pratique,
Mon viseur peut être rétro.
C'est la danse du capot.
J'aime quand elle m'envoie en voyage,
J'aime, oui, ce n'est jamais sage.

-----------------
J'avais écrit aussi ceci sur le même style.

Discussion dans un parc.

-Bonjour, je n’avais pas vu que j’étais en si bonne et belle compagnie. Vus êtes nouvelle ?
-Oui, je suis arrivée à la tombée de la nuit, hier soir.
-Belle carrosserie.
-Merci. Vous n’êtes pas mal, non plus.
-Merci aussi. Mais vous…vos pare-chocs….ils sont tellement..comment dire… avenants….
-Quand à vous, vous respirez la puissance. Il doit y en avoir sous votre capot.
-Et vos grands yeux…qu’ils sont beaux…
-Vous, pneu bien gonflé….j’imagine votre cric…il doit faire monter au septième ciel…et pas, par accident…Et aussi une belle banquette moelleuse. Vous méritez une belle paire de fesses. Tenez, regardez, comme celles-ci. Vous avez vu, la jeune femme qui vient vers nous. Je suis sûr qu’elle va vous choisir. Préparez-vous, à recevoir, ces deux belles rondeurs rebondies, moulées, dans cette belle robe à fleurs. Et votre ceinture quand elle va se plaquer sur ce beau décolleté, avec cette belle poitrine gonflée, qui essaie de s’en échapper….
-Vous êtes connaisseuse. Mais je pense que ce beau sportif, aux larges épaules, qui arrive de l’autre côté, est pour vous.
-Dites….si on quitte ce parc, j’espère que l’on se reverra.
-Moi aussi. Pourquoi pas sur une aire de pique-nique.
-Oh oui, en direction de la grande bleue.

-Oui, ça serait l’idéal. De toute façon, nos « GPS » nous tiendront au courant….


dimanche 7 mai 2017

Une amie m'a écrit.



En fouillant dans mes archives, 
je suis tombé sur un texte 
que m'avait écrit une amie virtuelle.
Cela fait une dizaine d'années.
Nous correspondons toujours.
Elle s'en souviendra peut-être.


Un dimanche matin , joujou.


Je t'imagine...sous ta douche.
Nos messages ont éveillé en moi des sensations de bien être...
et je sens entre mes cuisses déjà, l'humidité de mon envie...
envie d'être plus près de toi, dans ta douche, mes mains sur ta peau...
ton corps est chaud , mes mains glissent...sur mon ventre...
à défaut d'être avec toi, je vais imaginer que tes mains sont à la place des miennes.
Mes doigts sont déjà sur mes lèvres à peine ouvertes...juste désireuses de tes doigts
hum, c'est déjà satiné de mouille et mes doigts glissent sur la fente qui s'offre...
c'est doux et chaud... oui, j'aime que tu sois là...tu me regarde, sans bouger...
ton regard m'excite et un doigt s'enfonce dans mon antre chaud et mouillé.
C'est bon, mais peut être ...que j'aimerais te sentir plus en moi...
Je mouille encore  en imaginant ton sexe dur...et l'envie de sentir vraiment ce membre se fait plus forte.
Mon jouet est là...juste près de moi, je l'attrape et le suce un instant, fermant les yeux pour imaginer encore...
oh, oui, j'ai très envie que tu me prennes, fort, ma main le pose à l'orée de ma fève trempée...
caressant mon clitoris en allées et venues...c'est...mon désir grimpe...
je dois ...laisser le clavier un instant...mes deux mains s'activent...
et tu entres en moi, d'un coup jusqu'au fond. Oui, c'est bon, je coule de plus belle,
et mes doigts étalent cette mouille sur mes fesses et mes cuisses...
Le jouet est en moi, emplissant mon sexe de sa présence...je gémis un peu...
je t'espère te masturbant sous ta douche, avec moi en pensées...
C'est délicieux. Je le fais aller et venir, comme tu pourrais le faire toi même ...
un doigts sur mon clito bandé...
cela faisait longtemps que...je ne m'étais pas caressée en écrivant...
et en t'écrivant...sachant que tu liras ces lignes ...c'est plus excitant encore...
oh, oui, mon désir est vraiment...oh, gem...c'est hum je n'écris plus très vite...
mes doigts entre mes lèvres mouillées, appuyant sur ce sexe en moi...
hum, je ne peux plus retarder, j'ai trop envie...hum, je te sais très excité à cette lecture
je vais jouir pour toi...pour mon plaisir et le tien...mon clito est tendu,
sensible et mes lèvres écartées par le jouet qui va et vient...
c'est bon, trop bon, gem...j'aimerais tes doigts, ton pieu dressé en moi...
je suis si ...chaude...si ...oh je ne sais si mes mots sont...
oui, oui, ...
je viens de jouir...pensant à toi...mon corps est encore troublé de frissons...
pendant quelques minutes, j'ai senti ta présence...
un peu difficile...l'après...

On ne peut pas faire...plus à chaud.


 Marie.

samedi 6 mai 2017

Tes mains sous ton pull...

...me donnent envie d'y mettre les miennes....


...mais pour l'instant, j'aime te regarder.

Les yeux du silence.



Un petit commentaire en passant, ça fait toujours plaisir.
Heureusement, que j'ai mes deux amies blogueuses
qui viennent me faire un petit coucou régulièrement.
Elles ont compris qu'un blog, c'est un partage.
Autrement il s'essouffle.

jeudi 4 mai 2017

J'aimerais.



J’aimerais être cette brosse
qui caresse tes cheveux ondulés.

J’aimerais être cette couleur
qui passe doucement sur tes paupières.

J’aimerais être ce bleu vert
qui met en valeur tes yeux.

J’aimerais être ce noir
qui recourbe tes cils.

J’aimerais être ce pinceau
Qui embrasse tes lèvres.

J’aimerais être cette dentelle
Qui épouse tes fesses.

J’aimerais être ce doux tissu
Qui englobe tes seins.

J’aimerais être ces bas de soie
Qui glissent sur tes jambes.

J’aimerais…j’aimerais….


lundi 1 mai 2017

Bronze bronzé. Les statuettes de l'érotisme.

Une collection qui sublime la femme.
Vous ne trouvez pas ?
J'en offrirais bien à mes amies...
mais, il faut que je joue au Loto.


Ma vendeuse de muguet.



Il faisait bon de se promener dans les rues de mon petit village, en ce lundi matin du 1er Mai. La nature sentait bon, et les chants des oiseaux mettaient du baume au cœur.

samedi 29 avril 2017

vendredi 28 avril 2017

Bon WE.

Tout est prêt.
On attend que ça se réchauffe un peu.
C'est tout.
En attendant, c'est à travers les carreaux
que ça se passe.


Mots pour maux.

Mots cœur
Pas maux cœur.
Mots sages
Pour maux rage.
Mots caresse
Pour maux détresse.
Mots douceur
Pour maux rancœur.
Mots voyage
Pour maux ancrage.
Mots jouissance
Pour maux abstinence.
Mots poète
Pour maux tempête.
Mots rêves
Pour maux fièvre.
Mots amour
Pour maux sans amour.
Mots sourire
Pour maux sans rires
Mots bonheur
Pour maux sans saveur.
Mots amitié
Pour maux délaissée
Mots magiques
Pour maux sans musique.
Mots sans maux,
Je finirais par un mot baiser.



mardi 25 avril 2017

Optimisme.



Apprends à ne pas détester
Les tempêtes qui font grossir les vagues.
Un jour, ce vent se fera bise amicale
Et soulèvera les jupes, rien que pour tes yeux.

Apprends à ne pas détester
Ces nuages qui obscurcissent le jour.
Un jour, le ciel redeviendra bleu et son soleil
Fera apparaître les beaux décolletés, rien que pour tes yeux.

Apprends à ne pas détester
Ces dos parfumés  qui s'envolent comme des feuilles mortes.
Un jour l'un d'eux se retournera et t'offrira
Son corps frémissant, rien que pour toi.


Apprends à ne pas détester
Cette pluie qui traverse ton cœur.
Un jour, elle se fera douce humidité,
Entre des cuisses qui s'ouvriront, rien que pour toi.


Cache-cache.



Oseras-tu te donner ?
Pourtant, tu n'es qu'à demi cachée.
Oseras-tu basculer ?
Pourtant, tu es déjà dénudée.

Tu hésites à faire le premier pas.
Pourtant tes yeux m'appellent.
Un signe de toi,

Et c'est le septième ciel.

dimanche 23 avril 2017

A mes blogueuses.

Merci à Ophélie et Romane, pour venir commenter avec générosité et sincérité mes érovasions.


J'avais envie de vous réunir virtuellement.
Merci d'être là.


jeudi 20 avril 2017

A la jardinerie ( Les bons conseils).



Hier, il m'est arrivé une aventure assez troublante, qui a même hanté une bonne partie de ma nuit. Je me suis rendu à Erosland, une grande enseigne de la jardinerie. Le début du printemps m'avait donné envie de planter, de semer.

lundi 17 avril 2017

Drôle d'oeuf de Pâques.....

Dans le jardin de l'amour pour adultes,
ma belle a trouvé cet oeuf.
Avez-vous déjà utilisé ce petit jouet.
J'attends vos témoignages et commentaires,
parce que la notice n'était pas fournie.


samedi 15 avril 2017

Etre heureux. Est-ce trop demander ? (A une semaine.....)



Je ne reconnais pas ce passage de notre jardin. Mes coups de coupe-coupe fusent. J'avance pas à pas. La sueur perle sur mon front.